Quand je vois la quantité de cosmétiques dans la salle de bain chez mes parents


(bon ok, ma soeur vit encore avec eux) Je suis impressionnée. J’ai presque l’impression d’être au supermarché. Dans la douche, 3 ou 4 sortes de shampooing, 3 après-shampooings, 4 liquides de douche. Au bord de l’évier: crèmes, dentifrices, déodorants, démaquillants, lotions etc etc. Tous issus de la pétrochimie. Quelques-uns ‘équitables’ (humhum, j’y crois à mort).

Depuis 2010, j’ai découvert le mouvement de la Slow Cosmétique, et je suis devenue très attentive à mes choix en matière de cosmétiques. Et donc à mes yeux, un produit dont la liste des ingrédients commence par ‘Aqua, sodium laureth/yl sulfate…’ n’a plus droit de séjour à la maison.

Voici une très bonne base afin de faire le tri et de trouver ce qui est aussi doux pour vous que pour la nature: décrypter la cosmétique. L’avantage du mouvement Slow, c’est qu’elle n’accepte de pression d’aucun lobby de la pétrochimie ou du bio, et donne donc une opinion tout à fait objective dans laquelle on peut avoir confiance!

Le premier pas, c’est le le plus dur: prendre les flacons 1 par 1 et étudier les étiquettes. Votre poubelle va être sustentée (malheureusement)… On se sent vraiment léger après ça…

Je vous fais une note sur les produits que j’utilise quotidiennement… Il y en a … 5 (dentifrice inclus) !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *