Le Coworking a sauvé mon couple!


(ouais c’est un titre un peu putaclic, je sais. Je recommence:)

Comment le Coworking a professionnalisé mon job!

Il y a 7 ou 8 ans, je découvrais le concept de Coworking. Travailler où je veux, dans un endroit beau, entourée de freelances dynamiques, choisir mon horaire, quand je mange, quand je pars, quel rêve absolu! Je m’y voyais déjà!

C’est resté dans un coin de ma tête, en totale opposition à la place qui m’était attribuée dans l’openspace du salariat.

Un peu comme ça. Enfin presque quoi.

Puis vient le jour où je débute à temps plein dans l’entreprenariat. De 2h par semaine, je travaille progressivement plus d’heures… Elles sont glanées entre le dépôt des enfants à l’école/crèche et le moment où je vais les chercher, puis parfois après leur coucher, entrecoupées aussi par la virée à la poste et les RDV à l’extérieur. Et parfois en compagnie d’un enfant (malade ou sans crèche), d’une fuite d’eau ou d’un entretien de chaudière, tout en tentant d’éviter l’appel de Netflix ou des réseaux sociaux.

Je squatte la table de la salle à manger pour empaqueter les envois, rédiger des supports, recevoir des RDV puis… vite vite tout ranger avant d’aller chercher les enfants, m’occuper du repas. Ben oui, comme mon activité ne rapporte encore rien, c’est moi qui me charge spontanément (hum) des courses, du ménage, des repas. Oui c’est pas féministe. Mais c’est ce qui s’est aussi passé lorsque mon mari était au chômage. Tu gagnes pas de blé, tu te charges de la maison. Bref tu consacres pas assez de temps à ton business, donc il rapporte rien. Et on tourne en rond.

Bosser à la maison, c’est une fausse bonne idée, je vous le promets. Tout le monde croit que vous êtes en congé (même vous parfois). Exemples:

  • Tu peux garder Choupinou cet après-midi?
  • Je peux faire livrer mon truc chez toi?
  • Tu m’aides à déménager ce brol?
  • Aaaah un nouveau film de Noël cucu!!

Il y a un peu plus d’un an, je pousse la porte du Coworking Fernelmont pour la première fois. Waw, j’en reste bouche bée. Voilà l’endroit qu’il me faut. C’est chaleureux, dynamique, cosy, j’ai envie de m’asseoir à toutes les places. C’est à 8 km de chez moi au milieu de la campagne, je peux même y aller en vélo! Pas de problème de parking, une belle salle lumineuse… Quelle joie de trouver des coworkers à qui soumettre des idées, partager des fous-rires et des bons plans! C’est pour moi une vraie nouvelle famille, avec des petits moments de détente, une communauté où je trouve ma place. Ca rompt ma solitude, ça donne du frais à mes idées, ça booste ma productivité… 

Un peu pour éviter ça oui

Par contre, je m’y rends trop peu à mon goût, quelque part entre 1x/mois et 1x/semaine car les colis sont toujours faits à la maison.

Il y a 6 mois, c’est décidé. On déménage tout le brol. Enfin, le Coworking accueille le stock de ZeroDechet.be et des Wrapi, devenant notre centre logistique (aussi appelée ‘le coffre fort’). Ce choix a permis une meilleure optimisation de mon temps, de mes activités, de répondre plus rapidement à mes clients, de me sentir moins seule, de disposer d’un lieu professionnel pour mes RDV et ateliers, d’imaginer de nouveaux produits et nouveaux services … sans penser au repas du soir.

Ca a réellement contribué au développement de mon business. Et bonus final: ça a aussi sauvé mon couple, ma famille et aussi ma maison d’imploser sous les cartons. En effet, on se répartit à nouveau plus équitablement les tâches domestiques! Chaque jour je nous félicite de cette décision. La pensée de me rendre « au bureau » me fait encore plus aimer mon métier (enfin mes métiers). 

 

 

Merci à Christophe et Antoine pour la réalisation de ce pari fou! C’est Meuhgnifique!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *